+ sur la cistude (FAQ)

Comment la cistude est-elle protégée ?

La Cistude d’Europe est protégée 

- Au niveau international par la Convention de la vie sauvage et du milieu naturel, ou convention de Berne
Au niveau européen par la Directive habitat-Faune-Flore (1992).
Au niveau national depuis 1979 par arrêté ministériel.

Les habitats de la Cistude d’Europe sont-ils protégés ?

L’article 2 de l’arrêté de 2007 interdit « sur les parties du territoire métropolitain où l'espèce est présente ainsi que dans l'aire de déplacement naturel des noyaux de populations existants, la destruction, l'altération ou la dégradation des sites de reproduction et des aires de repos des animaux. Ces interdictions s'appliquent aux éléments physiques ou biologiques réputés nécessaires à la reproduction ou au repos de l'espèce considérée, aussi longtemps qu'ils sont effectivement utilisés ou utilisables au cours des cycles successifs de reproduction ou de repos de cette espèce et pour autant que la destruction, l'altération ou la dégradation remette en cause le bon accomplissement de ces cycles biologiques. ».

De même l’annexe IV de la Directive européenne Habitat-Faune-Flore précise que les Etats membres doivent prendre les mesures nécessaires à l’interdiction de la destruction des habitats des espèces listées.

Ainsi, l’habitat aquatique, mais aussi les sites de pontes, les sites d’hivernation, et les corridors sont concernés. Ceci met en exergue la nécessité d’une carte des sensibilités, qui est une des actions du PNA. En l’absence de ce document, la Loi sur l’Eau constitue un des premiers niveaux de protection des habitats aquatiques.

Qu’implique la protection de la Cistude d’Europe ?

LA DETENTION D’UNE CISTUDE D’EUROPE EST EXPLICITEMENT INTERDITE : il n’est pas possible de les capturer, ni de les détenir en captivité, comme toute espèce protégée.

Par ailleurs, l’inscription de la Cistude à la Directive Habitats-Faune-Flore signifie que les pays de l’Union Européenne où l’espèce est présente doivent mettre en oeuvre les politiques nécessaires à sa préservation.

Que faire si je trouve une cistude ?

Si vous trouvez une cistude dans le milieu naturel, ne la ramassez pas (sauf blessure ou situation périlleuse). Il est interdit de capturer cette espèce et de la déplacer.

Si la cistude est sur une route, il est à la rigueur possible de l’aider à la traverser, afin d’éviter qu’elle se fasse écraser.

Que faire si je trouve une autre espèce de tortue ?

Trois autres espèces de tortue sont protégées en France : l’émyde lépreuse, la tortue d’Hermann et la tortue grecque. Elles sont présentes à l’état naturel dans le Sud-Est de la France.

Comme pour la cistude, il est interdit de capturer, de détenir en captivité ces tortues. Ainsi, vous trouvez une de ces espèces, laissez la dans le milieu naturel.

 Pour l’émyde lépreuse, vous pouvez contacter le groupe ornithologique du Roussillon ( gor2@orange.fr) en charge du Plan National d’Actions en faveur de l’Emyde lépreuse.

 

Pour la tortue d’Hermann, vous pouvez contacter le Village des Tortues - 04.94.78.26.41.

 

Si ce ne n’est ni une cistude, ni une des trois espèces précédentes, il s’agit d’une espèce allochtone (non présente en France à l’état naturel), relâchée dans le milieu naturel.

Ne la laissez pas dans le milieu naturel : comme toute espèce allochtone, elle peut engendrée des déséquilibres dans le fonctionnement des écosystèmes. Pour les tortues de Folrides, il existe des centres de récupération. Pour en trouvez un près de chez vous, consultez le site du Programme Tortue de Floride.

 
Tortue dite "de Floride"
 

Tortue serpentine

Je souhaite plus d’informations sur la cistude

Début 2015, vous trouverez sur ce site un webdocumentaire dans lequel vous pourrez découvrir la vie des cistudes dans leur milieu de vie. Vous pourrez en apprendre plus sur les raisons de sa régression, et donc de sa protection. Vous y découvrirez les actions mises en oeuvre par les acteurs du territoire pour conserver cette espèce.

Vous pouvez aussi consulter les blogs des structures qui travaillent sur l’espèce.

Reportez vous aussi à la liste de ressources qui vous est proposée sur sur ce site.